Qu'est ce que c'est ?

L’hallux rigidus correspond à un blocage progressif de l’articulation métatarso phalangienne de l’hallux par l’arthrose.

Certains auteurs parlent d’hallux limitus si l’articulation n’est pas encore complètement bloquée.

Il s’agit en fait d’une double arthrose métatarso-phalangienne et métatarso-sésamoïdienne.

Pourquoi j'en ai un ?

 

On peut retrouver plusieurs causes à cet hallux rigidus :

  • Une cause primitive : le seul facteur favorisant parfois retrouvé est une hallomégalie (=hypertrophie du gros orteil) qui en augmentant le bras de levier sur l’articulation va provoquer une  hyperpression responsable de la détérioration articulaire. La fréquence est plus importante chez l’homme.
  • Une cause traumatique : une fracture articulaire par exemple.
  • Une cause rhumatologique: goutte, Polyarthrite Rhumatoïde, ou encore arthrite septique.
  • Evolution d’un hallux valgus : il s’agit alors souvent d’une évolution plutôt tardive.

Comment ça évolue ?

L’évolution de l’hallux rigidus se fait vers une destruction progressive de l’articulation métatarsophalangienne de l’hallux aboutissant au final en un quasi blocage de l’articulation.

Quels sont les symptômes ?

L’arthrose de l’hallux rigidus va se manifester par plusieurs signes cliniques :

  • Des douleurs articulaires plutôt dorsales  +++ : il existe souvent un long passé douloureux de type mécanique se déclenchant à la marche, et cédant au repos.
  • Un réduction des amplitudes articulaires avec une mobilisation douloureuse et des sensations de craquements.
  • Des déformations de l’hallux : avec un aspect caractéristique d’un hallux en barquette associé à des ostéophytes  dorsaux de l’articulation métatarsophalangienne.

Cette arthrose va évoluer en plusieurs stades radiologiques et cliniques.

Que faut-il faire ? Quand doit-on m’opérer ?

Le bilan radiologique permet de mesurer l’importance de l’atteinte arthrosique.

Bien souvent le traitement initial sera médical.

Il s’agit du traitement de la douleur avec prises antalgiques et anti inflammatoires à la demande.

Une paire de semelle orthopédique peut permettre de répartir les appuis en soulageant l’articulation métatarso phalangienne de l’hallux.

Pour temporiser une infiltration sous scopie pourra être proposée.

Ce traitement médical est purement palliatif sans aucune action sur l’évolution.

La douleur initiale est un signal du début de souffrance articulaire. Si la douleur persiste malgré le traitement médical il  convient de proposer un traitement chirurgical sans attendre plus de détérioration articulaire.

Comment préparer au mieux mon intervention ?

Selon les consignes de votre chirurgien, votre intervention sera préparée avec l’aide de la secrétaire en respectant un certain nombre de consignes pré opératoires.

 

punaiseCHAQUE PATIENT EST UN CAS PARTICULIER ET SEULES LES CONSIGNES DE VOTRE CHIRURGIEN SERONT A RESPECTER.