Qu’est ce que c’est ? Pourquoi j’en ai un ? Comment ça évolue ?

La maladie de Haglund (ou calcanéus bossu) définit le conflit qui s’effectue entre le contrefort d’une chaussure et la proéminence du coin postéro-supérieur du calcanéus (anciennement calcanéum).

Cela occasionne un frottement responsable en superficie d’une irritation cutanée (rougeur et douleur) et en profondeur, souvent en association, une bursite rétrocalcanéenne.

La maladie de Haglund survient généralement chez la jeune femme (voire même dès l’adolescence).

Il existe des facteurs favorisants constitutionnels et environnementaux, principalement :

  • l’anatomie du calcanéus (et notamment sa verticalisation dans les pieds creux)
  • le type de chaussage (souplesse du contrefort)
  • l’activité physique

L’évolution dépend bien entendu de l’adaptation du chaussage. Dans les cas les moins sévères une réversibilité (provisoire) peut être obtenue. Dans les autres cas la chirurgie peut s’avérer être nécessaire.

Que faut-il faire ? Quand doit-on m’opérer ?

En cas de maladie de Haglund la première mesure à entreprendre est de modifier son chaussage en privilégiant  un contrefort de chaussure souple (partie de la chaussure protégeant le talon).

Une consultation chez un podologue pourra vous être proposée pour effectuer un bilan pomologique afin d’écarter tout trouble statique pouvant aggraver cette pathologie.

La chirurgie ne doit être discutée qu’en cas de résistance aux mesures prises et surtout si les symptômes persistent voire même s’amplifient.

Lorsque la douleur et l’inflammation deviennent invalidantes dans les activités quotidiennes, professionnelles et sportives ; la chirurgie s’impose.

Comment préparer au mieux mon intervention ?

Comme pour toute chirurgie une consultation d’anesthésie préalable est nécessaire en complément une consultation de cardiologie est parfois demandée.

Il est recommandé d’arrêter de fumer (3 mois) avant la chirurgie. Le tabagisme multiplie par 10 les risques de complication post-opératoire.

La majorité des interventions se déroule en hospitalisation ambulatoire (entrée le matin et sortie le soir) sauf impossibilité.

Une douche antiseptique est nécessaire la veille au soir et le matin même de l’intervention avant de vous présenter aux admissions.

Pour une gestion simple les ordonnances post-opératoires (antalgiques, chaussure orthopédique, soins infirmiers) vous seront remises dès la consultation préopératoire afin de pouvoir vous organiser au préalable.

Vous devrez donc le jour de l’intervention rapporter la botte de marche orthopédique et les béquilles prescrites par votre chirurgien pour pouvoir repartir avec.

 


punaiseCHAQUE PATIENT EST UN CAS PARTICULIER ET SEULES LES CONSIGNES DE VOTRE CHIRURGIEN SERONT A RESPECTER.