Qu’est ce que c’est ? Pourquoi j’en ai une ?

L’avant pied rond est une anomalie morphologique touchant l’avant pied se caractérisant par un avant pied qui est convexe au lieu d’être plat. Cet aspect convexe est lié à un défaut d ‘appui au sol est dû à :

  • un défaut d’appui au sol du premier rayon (ex : hallux valgus)
  • une anomalies longueur constitutionnelle des 2ème et 3ème métatarsiens.

 

Cette convexité entraine une surcharge sur les 2ème et 3ème têtes métatarsiennes lors de la marche à l’origine de douleurs : les métatarsalgies 

Comment ça évolue? Quels sont les symptômes ?

Longtemps cette déformation reste asymptomatique et le patient ignore donc la présence de cette anomalie morphologique sur son pied.

Pour diverses raisons (apparition d’un hallux valgus, traumatismes, etc…) cette anomalie morphologique va se décompenser et devenir douloureuse. Ces douleurs (métatarsalgies)  sont plantaires sous la tête du 2ème, 3ème (+/- 4ème métatarsien) et sont liée à l’activité physique du patient.

Lorsque la pathologie est très évoluée, ces métatarsalgies peuvent devenir permanentes et être très invalidantes. 

Votre chirurgien prescrira un bilan radiologique de votre pied pour rechercher une anomalie morphologique de votre avant pied et expliquer les symptômes. Il recherchera notamment la présence d’un hallux valgus ou d’un excès de longueur des métatarsiens latéraux.

Que faut-il faire ? Quand doit-on m’opérer ?

En cas d’avant pied rond asymptomatique, aucun traitement ne doit être mis en place.

Lorsque les métatarsalgies apparaitront, le traitement médical doit TOUJOURS être proposé en première intention. Il comprend plusieurs niveaux :

  • Une antalgie par antalgiques de palier I ou II
  • La kinésithérapie : étirements de la chaîne suro-achilléo-plantaire
  • Les orthèses plantaires correctrices pour soulager les têtes métatarsiennes : orthèses plantaires avec barre d’appui rétrocapitale.

 

Lorsque les douleurs persistent malgré un traitement médical bien conduit pendant plusieurs mois, il peut être envisagé une prise en charge chirurgicale.

La technique utilisée nécessitera une prise en charge des métatarsalgies mais aussi de la cause de celles-ci (ex : hallux valgus).

Elle consistera en une chirurgie percutanée sur les métatarsiens latéraux : une ostéotomie à la fraise motorisée du col des 2ème, 3ème (+/- 4ème) métatarsien permettant de les raccourcir et de surélever les têtes métatarsiennes. Lien hypertext techniques chirurgicales.

 

En cas d’hallux valgus, une cure chirurgicale de cette hallux valgus (lien hyper text) sera nécessaire même si le premier rayon est indolore. En effet en l’absence de prise en charge de la déformation du premier rayon, le patient s’expose à un risque de récidive de ses métatarsalgies. 

 

Comment préparer au mieux mon intervention ?

Comme pour toute chirurgie une consultation d’anesthésie préalable est nécessaire en complément une consultation de cardiologie est parfois demandée.

Il est recommandé d’arrêter de fumer 6 semaines avant et 6 semaines après. Le tabagisme augmente le risque de complication post-opératoire et notamment les risques de non consolidation des foyers d’ostéotomie et les risques de nécrose cutanée.

L’intervention se déroulera le plus souvent  en hospitalisation ambulatoire (entrée le matin et sortie le soir).

Une douche est nécessaire la veille au soir et le matin même de l’intervention avant de vous présenter aux admissions.

Pour une gestion simple les ordonnances post-opératoires (antalgiques, chaussure orthopédique, soins infirmiers) vous seront remises dès la consultation préopératoire afin de pouvoir vous organiser au préalable.

La marche avec appui sur le pied opéré sera autorisé en post opératoire immédiat sous couvert d’une chaussure de décharge de l’avant pied qui vous aura été prescrite auparavant.  Vous devrez donc le jour de l’intervention rapporter cette chaussure de décharge pour pouvoir repartir avec.

 

punaiseCHAQUE PATIENT EST UN CAS PARTICULIER ET SEULES LES CONSIGNES DE VOTRE CHIRURGIEN SERONT A RESPECTER.

 


Consulter la chirurgie